SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

79 espèces de requins et raies viennent d'être découvertes... malheureusement

Une étude d’envergure pour préciser les relations entre les différents élasmobranches (raies et requins) a permis de découvrir près de 79 nouvelles espèces ! Ce résultat n’est malheureusement pas positif : des populations d'espèces déjà considérées comme en danger d’extinction apparaissent désormais plus restreintes que prévu.

La Terre abriterait actuellement environ 1.200 espèces de requins et de raies. Un certain nombre d’entre elles sont des prédateurs dont le rôle clé au sein des écosystèmes marins n’est plus à démontrer. Les requins ont souvent souffert d’une mauvaise image, probablement parce qu’ils étaient largement méconnus. Certaines séries cinématographiques n’ont pas amélioré leurs conditions en les faisant passer pour des monstres sanguinaires avides de touristes.

Heureusement, les temps ont changé et nous avons appris à mieux les connaître. Cependant, il persiste de nombreuses zones d’ombre sur l’histoire évolutive des élasmobranches (raies et requins), sur les liens existant entre les différentes espèces et sur la taille de leurs populations.

Pour combler ce manque, Gavin Naylor du College of Charleston en Caroline du Sud (aux États-Unis) a réalisé, avec l’aide de plusieurs collaborateurs, l’une des plus grandes études génétiques jamais effectuées sur ce groupe. Des échantillons d’ADN ont été prélevés sur près de 4.283 spécimens de raies et de requins dans le monde entier. Ils ont tous fait l’objet d’un séquençage afin de définir les liens qu'entretiennent les différentes espèces entre elles. Les résultats, publiés dans le Bulletin of the American Museum of Natural History (un document de 200 pages), sont à la fois surprenants et inquiétants.

 

Source: Futura Environement

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(390)

Forgot your password?