SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Alerte sur la protection des requins au siège de l'UE !!!

Une eurodéputée portugaise tente de vider de son contenu la mesure de l'UE en faveur de la protection des requins!!!

La commission Pêche du Parlement européen à examiné  un projet de rapport qui viderait de son contenu une bonne proposition de la Commission européenne, attendue depuis longtemps et visant à renforcer l'interdiction par l'UE du finning des requins (pratique consistant à découper les nageoires d'un requin et à rejeter la carcasse à la mer). La députée européenne Maria do Céu Patrão Neves, originaire d'un des principaux pays de pêche au requin d'Europe, le Portugal, s'est servie de son rôle de rapporteur pour défendre le maintien des failles dans la législation permettant aux pêcheurs portugais et espagnols d'enlever les nageoires des requins sans être détectés ni punis.

 

« Nous sommes particulièrement préoccupés par la tactique de Mme Patrão Neves visant à retarder et vider de leur contenu les bonnes et urgentes réformes de l'interdiction du finning proposées par la Commission européenne, » a déclaré Martin Clark, coordinateur de Shark Alliance. « Après six ans de discussions, les institutions communautaires sont enfin prêtes à corriger les failles du règlement sur le finning. Il est inacceptable que quelques députés européens, sous la pression de l'industrie, fassent obstacle au renforcement de l'application d'une mesure nécessaire pour éviter l'intolérable gaspillage qui accompagne le finning. »

L'Espagne et le Portugal, principaux pays de pêche au requin de l'UE, sont les seuls États membres qui octroient encore des permis de pêche spéciaux permettant à leurs pêcheurs d'enlever les nageoires de requin en mer.

 

Un système complexe de limite au rapport de poids entre nageoires et carcasses est utilisé pour juger si les nageoires et les carcasses sont débarquées dans des proportions conformes. Le rapport de poids communautaire – équivalant à près du double de ceux employés par d'autres pays qui appliquent encore un système de rapport de poids – est difficile à appliquer et permet aux pêcheurs d'enlever les nageoires d'environ deux requins sur trois sans être détectés. La Commission européenne souhaite améliorer l'application de l'interdiction en mettant fin à ces permis, mais Mme Patrão Neves a proposé de les limiter plutôt aux navires congélateurs. Étant donné que la plupart, sinon la totalité, des près de 200 navires espagnols et portugais détenteurs de ces permis sont des navires congélateurs, ses propositions ne modifieraient quasiment pas le statu quo.

L'interdiction de l'enlèvement des nageoires de requin en mer, donc assortie de l'exigence que les requins soient débarqués avec leurs nageoires naturellement attachées, est généralement perçue comme la meilleure pratique d'application de l'interdiction du finning et est utilisée avec succès dans les pêcheries du monde entier. La proposition de la Commission pour une politique de ce type dans l'UE a été publiée fin 2011 et a depuis rencontré un soutien massif de la part des défenseurs de l'environnement, du public, du Conseil des ministres de la Pêche et de la commission Environnement du Parlement.

 

« Nous demandons à tous les députés européens de mettre fin aux retards, de rejeter la proposition de Mme Patrão Neves visant à maintenir le statu quo et d'ouvrir la voie au renforcement de l'interdiction communautaire du finning, » a ajouté Martin Clark. « Nous ne pouvons plus nous permettre d'attendre et devons immédiatement rejoindre les pays responsables du monde entier qui luttent pour la fin du finning des requins en imposant une application correcte de la législation. »

Source: FFESSM

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(391)

Forgot your password?