SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Calmars géants, calmars colossaux et Kraken

Pour faire suite à son premier article sur les légendes des monstres marins, Pascal Zani, prophète de la Bio sous-marine, nous propose une seconde chronique…  Mythes ou réalités ?

 

Mon propos sur les céphalopodes géants qui peuplent les profondeurs des mers et océans du globe débutera par le témoignage d'Olivier de Kersauson dans Libération du 15 janvier 2003 intitulé « Calmar géant pour le trophée Jules Verne. »

 

Au large de Madère, un des flotteurs du trimaran de course Geronimo a été enserré par les tentacules de ce qui semble être un calmar géant stoppant la course du voilier lancé à vive allure. Les témoignages apportés confirment la taille de ces tentacules gros comme des bras humains et correspondant à un calmar géant d'une taille fort respectable de 7 à 9 m !

L'animal n'ayant pas pu manger la coque du bateau de course, il disparaît sous la surface...

Cette description succincte d'un fait divers me donne l'occasion d'évoquer quelques idées entre mythes et réalités sur ces géants des mers dont l'évocation fait frissonner petits et grands …

 

On doit beaucoup à Pierre Dénys de Montfort qui en 1802 dans son « histoire naturelle générale et particulière des mollusques » décrit d'une part le Kraken d'après les témoignages des marins scandinaves et des baleiniers américains mais aussi de Pline l'ancien qui au premier siècle de notre ère décrit une créature marine monstrueuse dotée de tentacules et qui s'attaque aux réserves de poissons en saumure des navires romains.

L'autre témoignage qui figure en bonne place dans une église de St Malo est le portrait de l'attaque au large de l'Angola d'un bateau par un poulpe géant .

 

La légende dit  que Jules Verne a eu l'idée du combat titanesque entre l'équipage du Nautilus et un calmar géant dans 20 000 lieues sous les mers en voyant ce tableau

De nombreux témoignages et photographies d'échouages un peu partout dans le monde et la  chasse au cachalot aux 19 et 20 eme siècles ont permis de rassembler des  preuves de la présence de calmars géants  (3 espèces du genre Architeuthis) et du calmar colossal (du genre Mesonychoteuthis).

On dit du cachalot qu'il est teuthophage (littéralement mangeur de calmar) et l'étude du contenu de  son estomac  a fait avancer la description des calmars géants (becs de calmar en grands nombre et portion de bras et de tentacules) preuve de l'action de prédation se déroulant dans les grands fonds.

 

Des biotopes différents (tout autour de l'antarctique pour le calmar colossal) et Japon , Pacifique nord et Atlantique Nord pour les calmars géants)

Le calmar colossal plus massif (14 m de long pour 500 kg), le calmar géant  Architeuthis dux par exemple peut atteindre 18 m de long dont 11m de tentacules pour un poids de 250 kg environ.

 

L'intensification de la pèche expliquerait les échouages plus fréquents mais pour l'instant quelques rares clichés et vidéos ont été réussi s au Japon dans la zone des 900 m.

Les cicatrices laissées par les ventouses à crochet des calmars géants sur la peau des cachalots laissent rêveur. La légende dit que le diamètre de ces cercles est proportionnel à la taille du calmar: 20 cm de diamètre de diamètre correspondraient à un animal de 20 m de long! des cicatrices de 60 cm de diamètre ont été décrites sur des cachalots adultes...

 

Le Kraken, monstre mythique qui rôde au fond des mers, ferait-il 60 m de long ? Certains scientifiques pensent que ces marques ont grandi avec le cachalot.

Le Kraken ici représenté cristallise les peurs liées à l’inconnu, à l'immensité des océans et à l'interrogation face à l'avenir , bête indomptable et incontrôlable elle est à rapprochée du Léviathan sorte d'immense serpent marin , annonciateur de l'Apocalypse et briseur de navires.

 

Entre mythes et réalités on peut s'attendre à d'autres témoignages encore de l'existence au delà de 500 m de calmars géants et de calmars colossaux qui parfois remontent pour on ne sait quelle raison (prédation, reproduction...) et qui ont été aperçu  donnant lieu à des témoignages plus ou moins fantaisistes.

 

Les moyens d'investigation submersibles modernes devraient lever une partie du mystère qui entoure ces grands céphalopodes. Les interrogations subsistent nombreuses et le mystère est propice aux rêves d'aventure !

Pour terminer cette brève, on pourrait s'interroger sur la taille qu'aurait un beignet de calmar géant ? À peu près celle d'un pneu de voiture !

 

Pascal Zani

 

Pour suivre les articles de Scuba Photography, rien de plus simple, c'est ICI !

Il suffit de cliquer sur «J’AIME» directement sur la page Facebook .

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(391)

Forgot your password?