SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Des animaux planctoniques hautement spécialisés

Au printemps, sur les plages de l'Atlantique ou de la Méditerranée, on peut trouver de magnifiques flotteurs bleutés échoués parfois en grands nombre. Il s'agit de drôles d'animaux cousins des méduses: les siphonophores.

On connait quelques espèces parmi les 180 décrites dont le flotteur est reconnaissable dérivant à la surface de l'océan. La physalie ou vaisseau portugais, peut atteindre 40 m de long du flotteur au bout de ses filaments et la velelle qu'on appelle « barque de la St Jean » du côté des landes et barque de la St Pierre ou « méduse voilette » en Méditerranée. Elle mesure quelque cm et évolue en banc de 100 velelles / m2.

Ce flotteur ou pneumatophore est gonflé de gaz et flanqué d'une voile que l'on voit sur ces deux photos: pratique par grand vent !

Les siphonophores sont planctoniques comme les méduses et ne peuvent donc pas nager d'un point A à un point B de leur propre chef mais au gré des courants et

des vents!.

Les cloches natatoires ont pour vocation de se contracter et d'expulser l'eau tour à tour.

Ces organes assurent la locomotion de l'ensemble.

L'autre partie du siphonophore, s'appelle la cormidie. Le long des filaments, des organismes appelés zoïdes, assurent des fonctions spécialisées au service de la colonie comme les abeilles au service de la ruche.

Les dactylozoïdes chargés d'excréter les déchets et de concentrer des cellules urticantes dont le venin est parfois mortel.

Les gonozoïdes mâles ou femelles produisent les gamètes.

Les gastrozoïdes et leur filament leurre sont chargés de nourrir la colonie.

Si je résume: un siphonophore c'est une colonie d'animaux spécialisés répartis sur des filaments et constitués d'un flotteur (le pneumatophore) de cloches natatoires assurant le déplacement de la colonie et de cormidies qui sont autant d'individus spécialisés.

Les siphonophores existent dans les grands fonds et Erenna sp adapte sa technique de chasse en imitant sur leurs filaments pêcheurs appelés tentilles des copépodes (petits arthropodes) et leur façon de nager...redoutable piège!

D'autres siphonophores pélagiques étendent de véritables filets urticants et produisent de la lumière pour attirer les proies.

Animaux particuliers et hyper spécialisés les siphonophores s'échouent régulièrement sur nos côtes.

Attention cependant à ne pas effleurer les filaments longs et transparents même longtemps après la mort de la colonie, il vous en cuirait!

 

Pascal Zani

 

Pour suivre les articles de Scuba Photography, rien de plus simple, c'est ici !

Il suffit de cliquer sur «J’AIME» directement sur la page Facebook .

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(391)

Forgot your password?