SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Donnez une seconde vie à vos combis….

A l’heure où la gestion des déchets pose de réelles interrogations, toutes les initiatives sont intéressantes à mettre en lumière. C’est notamment le cas de celle proposée par Sandrine Muller, fondatrice de l’association Néocombine.

Originaire de la presqu’île guérandaise, en Loire-Atlantique, réputée pour la beauté de ses milieux naturels, cette jeune femme dynamique, a très tôt été sensibilisée aux questions environnementales, initiée par un grand-père profondément impliqué dans la protection du patrimoine naturel de sa région. C’est ce fort héritage qui l’a amenée, plus tard, à s’épanouir professionnellement dans le domaine de l’écologie. Toutefois, en tant que passionnée de surf, elle était loin de s’imaginer que son activité de prédilection, qu’elle croyait pratiquer en parfaite harmonie avec la nature, n’était malheureusement pas sans incidences sur cette dernière, et allait contre ses convictions. En effet, les combinaisons en néoprène portées par les surfeurs, et autres amateurs de sports nautiques, non rien d’écologiques. Si la matière est certes agréable, il n’en reste pas moins qu’il s’agit de caoutchouc synthétique, fabriqué à grand renfort de produits chimiques, et très difficile à recycler.

La plongée à votre poignet !

C’est au retour d’un voyage d’étude en Australie, le paradis des surfeurs, que cette prise de conscience s’est réellement opérée. Lucide quant au caractère encore incontournable de ces combinaisons néoprène dans le monde des sports nautiques, Sandrine Muller s’est au moins attachée à trouver une alternative afin d’éviter que toutes celles en fin de vie ne deviennent des déchets polluants. Partant du postulat que rien ne se perd, mais que tout peut se transformer, elle a mis en place un système très efficace de collecte auprès des boutiques de surf et autres clubs nautiques, et s’est rapprochée de designers et d’artisans locaux pour penser de nouveaux objets à partir de cette matière très particulière, le but étant également de donner une dimension éthique à sa démarche, en permettant à ces acteurs du petit artisanat, souvent malmenés économiquement, de mettre en valeur leur savoir-faire indéniable. C’est ainsi que les bracelets de plage de toutes les couleurs ont fini par voir le jour, à l’effigie de la petite marque qui n’a certainement pas terminé de faire parler d’elle.

Finalement, avec Néocombine, le "fun écolo" a la cote et surfe désormais sans complexe sur la vague du succès… FACILE ;-))))) !!!!

Alors, à tous les plongeurs & autres responsables de centres de plongée… donnez une seconde vie à vos combis….

 

Pour suivre les articles de Scuba Photography, rien de plus simple, c'est ICI !

Il suffit de cliquer sur «J’AIME» directement sur la page Facebook .  

 

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(391)

Forgot your password?