SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

J'ai trouvé mon alien...

C’est en regardant l’émission « Je ne devrais pas être en vie » sur la 5, relatant les aventures les histoires extraordinaires d'hommes et de femmes qui se sont retrouvés dans des situations périlleuses, que j’ai accroché  sur l’épisode « Seuls en pleine mer ».

Le documentaire en question relate l’histoire de Melissa Armstrong et de son ami David Tomlinson, participant au tournage d’un film sur un volcan sous-marin, dans les îles Salomon.
Au cours de leur plongée, le temps à la surface se gâte considérablement. Imaginant le pire, les occupants du bateau décident de s’en aller afin de signaler la disparition des deux plongeurs.
Melissa et David se retrouvent à trente kilomètres du rivage, seuls en pleine mer avec pour compagnie des barracudas, requins et autres méduses. C’est le début d’une nuit de cauchemar.

Un petit remake de « Open Water »…

Ce qui m’a intrigué, c’est lors de cette fameuse nuit, une énorme masse lumineuse circulait autour d’eux. J’avais les oreilles attentives afin de savoir ce que c’était, mais que nenni, le narrateur m’a laissé comme ça !!!

 

Après de lonnnnnngues recherches...(non je rigole…), je pense avoir trouvé le nom de cet alien marin :

le siphonophore….

 

Derrière ce nom compliqué se cache probablement l'animal le plus grand du monde. Il pourrait atteindre 40 m de long ! Le siphonophore est un long rideau de matière molle transparente et gélatineuse (comme les méduses) composé de milliers d'individus minuscules indispensables à la survie de l'ensemble. Chaque individu a une forme précise et est spécialisé dans une tache bien spécifique comme la reproduction, les mouvements, la prédation, la digestion, la production de lumière... Le siphonophore souvent confondue avec une méduse. Elle y ressemble, mais ne vous y trompez pas, ce n’en est pas une. Elle ne sait pas nager. À la place, elle est propulsée par le vent, les marées et les courants à la surface de l'océan. On les trouve en train de flotter sur tous les océans tropicaux et subtropicaux du monde.

Les scientifiques pensent donc qu'il s'agit d'un superorganisme unique, voilà pourquoi on estime qu'il serait le plus grand animal du monde, quand ils sont plusieurs… et oui… je m’explique.

En fait, il s’agit d’une agglomération de plusieurs unités créant une colonie, nommée physalie.

Elle est composée de quatre différents types de polypes, les zoïdes, qui ont chacun un objectif différent pour le fonctionnement global de la colonie, vivant ensemble dans une unité singulière !

 

En vidéo la danse du siphonophore filmée en macro.

 

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(394)

Forgot your password?