SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Le souffle des dieux …

La brève bio qui suit fait écho à une drôle de trouvaille des eaux languedociennes de ce samedi au large de Carnon.

Cette découverte n'est autre que la coquille, très abîmée mais reconnaissable, du plus gros gastéropode de Méditerranée orientale , d'Atlantique, de mer Rouge : le triton Charonia tritonis ou plus vraisemblablement Charonia lampas un cousin un peu plus petit.

 

Un escargot de mer géant qui peut peser jusqu'à 2 kg vivant jusqu'à 200 m de profondeur et affectionnant les fonds sableux, les rochers et les récifs de coraux sur lesquels il se nourrit d'étoiles de mer (Echinaster sepositus) dans nos eaux tempérées ainsi que des oursins, des concombres de mer et de  bivalves.

En mer Rouge  l'étoile à épines ou couronne du Christ ou coussin de belle mère Acanthaster plancii qui s'attaque aux récifs coralliens prolifère en partie parce que son prédateur qu'est le triton géant a quasiment disparu. Le triton serait  capable de dévorer une Acanthaster chaque jour et résiste aux acides sécrétés par cette étoile de mer.

Ses glandes salivaires sécrètent des acides qui dissolvent les parties calcaires de  ses proies.

C'est un mollusque à sexes séparés et fécondation interne, il est ovipare et ses œufs ressemblent à des frites orangées de quelques cms.

Il possède une glande à pourpre, comme le Murex substance à fort pouvoir colorant, rouge vif, utilisée chez les Grecs et les Romains pour teindre les étoffes des empereurs et des nobles.

 

A la moindre alerte il se retire au fond de sa coquille et ferme l'entrée avec un opercule d'aspect corné .

L'espèce est protégée en Méditerranée depuis 1999 mais la rencontre est rare car ce gastéropode a été péché pour être mangé, pour prélever la pourpre, comme élément décoratif ou même instrument de musique !

 Dans la mythologie grecque et romaine, la conque marine est l’attribut du dieu Triton, qui s’en sert comme trompette pour annoncer l’arrivée de Poséidon / Neptune.

Je me souvenais de  l'article du 30 juillet 2012 sur wwwDIRECTMONTPELLIERPLUS.COM de Laurent Ballesta  (plongeur biologiste cofondateur de l'oeil d'Andromède) qui évoquait la rencontre effectuée avec un triton vivant en 2012 au large de Carnon .

Ce moment fragile où tout est possible donnait un souffle, une espérance à la présence dans notre baie d'Aigues Mortes de cet escargot géant ...

 

Peut être bien que cette coquille vide que nous avons retrouvé sur ce même lieu  deux ans après la parution de cet article est le témoignage que ce triton explorateur n'a pas trouvé de partenaire pour perpétuer son espèce, peut être que le réchauffement de la Méditerranée n'est pas si uniforme que celà ?

 

Bref les fonds locaux gardent encore bien des secrets dont celui du souffle des dieux et c'est tant mieux !

Merci Patrick d'avoir mis entre mes mains cette vielle coquille

 

Bioattitude

Pascal Zani

 

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(390)

Forgot your password?