SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Les requins disparaissent, et la famine persiste…

L’hystérie entretenue autour de cette actualité «squalistique», certes humainement déplorable pour la perte et le traumatisme de ces jeunes gens, masque des réalités bien plus affligeantes, qui apparemment n’intéressent pas…

Quelles sont-elles ?

Nous comparons moins d’une centaine d’attaques recensées chaque année, alors qu’au moins cent millions de requins sont exterminés chaque année pour la pêche, par la pêche et pour le plaisir.

La logique est là ??

D’autant moins logique que parmi les requins massacrés, 40 à 50 millions le sont chaque année pour fournir les industries alimentaires qui mitonnent la ‘‘célèbre soupe’’ d’ailerons de requins. La recette est simple, au moins au départ : des bateaux usines pêchent ces poissons, gros ou petits, coupent leurs ailerons puis rejettent les requins à la mer !

 

Par contre de nombreuses espèces risquent de disparaître puisque 75 % d’entre elles sont déjà menacées : pour la pêche déjà mentionnée, pour fabriquer des cosmétiques, pour faire des abrasifs spéciaux avec la peau, pour confectionner des bottes et chaussures de luxe, pour distraire des touristes-pêcheurs amateurs de trophées ou de photos souvenirs. Ils sont également tués par hasard lors d’autres pêches au chalut.

La majorité des médias, les offices touristiques, les municipalités concernées sonnent donc le tocsin sur la multiplication des attaques de requins et déplorent chaque victime. Jusque là, quoi de plus normal !! Par contre, en déclarant la guerre aux requins dans des territoires où les accidents de voiture font chaque mois plus de blessés et de morts que les requins en une année, là ça me convient beaucoup moins !!

Amis surfeurs, beaucoup de personnes s’interrogent sur le fait que vous pratiquiez votre activité (que je trouve sensationnelle au demeurant), principalement au crépuscule, certes beaucoup plus fun, mais assurément moment privilégié pour les attaques. Au même titre, ne vous étonneriez vous pas qu’un joueur de pétanque aille s’entrainer à proximité des terres d’une horde de lionnes, ou tout simplement faire un barbecue en famille à coté d’un nid de frelon japonais ?...

Petite remarque en parlant d’insectes, les abeilles elles, provoquent la mort de plus de 400 personnes par an… chiffre bien loin de celui des requins non ??

 

Ceci étant, en publiant ces quelques lignes et ces chiffres, je me dis que l’homme ne prendra pas conscience de tout cela et ira irrémédiablement à la perte des requins, et par définition à la sienne… Pourquoi, optimiste comme je le suis, j’en arrive à une telle conclusion ??

Très simplement en regardant ce qu’il se passe sur nos propres terres, ne prenant en exemple que le plus grand problème humain existant depuis toujours, la famine, et que nous ne sommes incapables de régler, alors que les solutions existent !!!!!

Dans le superbe documentaire Océan, Jacques Perrin et ses compagnons de voyages expliquent que les rejets de pêche sont chiffrés à 20 millions de tonnes sur 85 millions de tonnes de poissons capturés chaque années, (et ce bien sûr jusqu’à l’extinction de chaque espèce…).

A contrario, plus de la moitié de la population souffrant de la faim dans le monde, soit quelques 578 millions individus, vivent dans la région Asie et Pacifique...Cela ne vous parle pas ??

 

Alors qu’un peu plus d’un quart de la population touchée par la faim dans le monde vit en Afrique. La faim constitue le premier risque sanitaire dans le monde. Chaque année, la faim tue plus de personnes que le sida, le paludisme et la tuberculose réunis.

Un tiers des décès chez les enfants de moins de cinq ans dans les pays en développement est lié à la malnutrition, en sachant que les 1000 premiers jours de la vie d'un enfant, de la période de gestation jusqu’à l’âge de deux ans, constituent une période critique pour lutter contre la malnutrition. Une bonne alimentation pendant cette période les protège contre les retards de croissance mentale et physique liés à la malnutrition.

Tout cela pour rappeler qu’il suffit de 20 centimes d’euro par jour pour fournir à un enfant l’ensemble des vitamines et des micronutriments dont il a besoin pour être en bonne santé…

Alors, avec ces coupeurs d’ailerons et autres soupeurs à 80€ le bol, ces killers de squales qui ne comprennent rien à rien, ou encore ces «politiques» à la pensée unique des urnes, il est évident que l’avenir de nos enfants est bien acariâtre !

 

(Sources: Rapport ‘L’état de l’insécurité alimentaire dans le monde’ de la FAO, 2010, Comité des Nations Unies sur la nutrition, 2009, Rapport ‘Climate Change and Hunger: Responding to the Challenge’, WFP, 2009, Rapport ONUSIDA, 2010; Statistiques sur la faim et la pauvreté, OMS, 2011 )

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(391)

Forgot your password?