SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Les sirènes et leurs larmes...et les siréniens !

Présentes sur de nombreux tampons de moniteurs ou de club de plongée, la sirène a été représentée dans les mythes gréco romains comme la tentatrice mi femme mi oiseau car de son chant et de sa beauté, elle trouble le marin qui passe à sa portée et précipite son bateau vers un naufrage certain.

Cette représentation mi femme mi oiseau correspond d'ailleurs à la scène dont il est fait mention dans l'Odyssée d'Homère de leur chant qui aurait torturé Ulysse attaché par ses marins au mat de leur bateau, insensibles aux chants mélodieux car ils s'étaient affublés des bouchons de cire dans les oreilles.

De la femme oiseau, on passe sous l'influence des sagas scandinaves à la femme poisson qui va s'installer dans l'imaginaire des gens à partir du 15 eme siècle. Des faux médecins exhibent de fausses sirènes dans les foires de villages. Leur beauté n'a d'égal que leur cruauté car elles n'hésitent pas à entrainer par le fond des mers et des lacs les imprudents.

Chez les anglo saxons, on sépare clairement le mot siren = femme oiseau de la mythologie grécoromaine du vocable mermaid =la femme poisson de la mythologie scandinave

 

Les marins génois compagnons de Christophe Colomb vont évoquer la plainte des sirènes lors de leur voyage vers l'Amérique et c'est là qu'on retrouve ce qui aura surement fondé ce mythe, les sirèniens.

Les sirèniens sont des mammifères marins au même titre que les cétacés (baleines et dauphins) ou les pinnipèdes (otaries et phoques).

Les lamentins et les dugongs sont les derniers représentants de ce groupe; bien menacés par les bateaux à moteur et leur hélice meurtrière, la pollution et la disparition des biotopes (palétuviers) mais aussi par la présence perturbante des plongeurs souhaitant les approcher, les toucher...

Les lamentins aussi appelés « vaches de mer » sont herbivores mais pas ruminants et vivent essentiellement dans trois bassins de vie : aux Antilles et en Floride (deux sous espèces proches) et en Afrique de l'Ouest et en Amazonie.

Leur nom est associé à leur plainte et lamentation et les mamelles hypertrophiées étant situées au niveau des nageoires peuvent avoir nourri le fantasme...Christophe Colomb dans son journal de bord consigne par écrit avoir vu 3 sirènes!

La caudale est large et dessinée comme une raquette de ping pong alors que les dugongs ont une queue proche de celle des cétacés.

Les dugongs sont des mammifères marins présents sur le littoral de la mer rouge, de l'océan indien et du Pacifique Ouest. Ils sont herbivores filtrant le sédiment du fond. Ils peuvent atteindre 4 m de long et peser jusqu'à 900 kg. Ils ont été présents en Méditerranée mais on disparu, leur nombre assez mal connu est minime et tend à décliner à cause des bateaux et de la pollution.

 

La Rhytine de Steller était proche des dugongs, ayant disparue à la fin du 18 eme siècle car facile à chasser et très volumineuse. 8 m de long pour 11 tonnes!) Il aura fallu à peine 27 ans entre la découverte et l'extinction de cet animal dont la graisse était utilisée afin d'alimenter sans odeur ni fumée les lampes à huile des explorateurs du pôle.

Mermaids tears: pour terminer cette brève bio avec le mythe des sirènes, quelques mots sur ce que les anglo saxons appellent Mermaid tears ou larmes de sirènes.

Lors des sorties sensibilisation et découverte de l'écosystème laisses de mer que j'anime sur les plages du Languedoc, les participants font état et ramènent de nombreuses petites billes ou « miettes de matières plastique de petite taille, amalgamées au sable et aux coquilles en tout genre. Ce sont les larmes de sirènes qui, tout à la fois , finissent sur les plages, dans les estomacs des poissons, des oiseaux, dans les tissus transparents des méduses et cténophores et surement à notre insu dans notre assiette et dans cet immense vortex constitué de déchets en tout genres qui flotte entre San Francisco et Hawai deux fois grand comme la France. 600 000km2 de plastique, pneus et objets manufacturés en tout genre....

Oui malheureusement les sirènes pleurent et se lamentent et cela n'annonce rien de bon...

 

Pascal Zani

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(391)

Forgot your password?