SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

L'insatiable Grand Blanc

Plusieurs site relaye les résultats d'une nouvelle étude parue dans la revue scientifique Nature et commentée par le site Nature World News, qui témoigne que les requins blancs ont un appétit jusqu’à quatre fois plus grand que ce que les scientifiques pensaient jusqu'alors.

 

Une précédente recherche américaine conduite dans les années 1980 avait conclu en effet qu’un requin blanc de 943 kilos pouvait se contenter de 30 kg de graisses animales pour 6 semaines. Ce qui supposait alors qu’ils n’avaient besoin de se nourrir que dans des laps de temps assez éloignés.

La nouvelle étude, effectuée par des chercheurs de l’université de Tasmanie sur douze requins, remet en cause cette conclusion. Ils ont calculé le métabolisme des animaux en fonction de la vitesse de la nage, puis ont évalué l’énergie dépensée et requise. Leur constat d’arrivée est qu’avec une quantité de 30 kg de nourriture, les requins ne pourraient vivre que seulement deux semaines.

 

Pour le chercheur Jayson Semmens, la quantité d’énergie nécessaire aux requins blancs pour vivre correspondrait alors à manger un bébé phoque tous les trois jours, précise le Japan Times. Et de déclarer à la chaîne australienne ABC:

 

«Leur métabolisme, ou le moteur qui les fait fonctionner est beaucoup plus rapide que ce que l’on avait supposé.»

 

Si les requins blancs sont le cauchemar de nombreux êtres humains, le chercheur rappelle que l’espèce est dans un état de vulnérabilité croissant.

 

«Nous savons que les requins en général sont sous pression dans le monde entier à cause de la surpêche. […] Ils sont assez vulnérables à cause de leur mode de vie, ils vivent longtemps, ils se reproduisent tard dans leur vie et produisent un petit nombres de descendants.»

 

Les scientifiques ont également pointé du doigt l’aspect fortement saisonnier de leur régime alimentaire. Les requins peuvent profiter de l’abondance des jeûnes phoques au printemps, et le reste de l’année se focaliser plutôt sur les poissons, les phoques adultes demandant beaucoup d’énergie pour être capturés. Comprendre leur écologie et leur comportement permet aux scientifiques de mettre en place de meilleures politiques de conservation pour cette espèce iconique des fonds marins.

 

Les grands requins blancs (Carcharodon carcharias) sont des super-prédateurs présents sur tout le globe. Leur longévité, faible fécondité et leur lente maturation les rendent donc très sensibles aux bouleversements du milieu marin et à l’exploitation par les humains. Ils sont placés sur la liste rouge des espèces en danger de l’UICN.

 

Pour suivre les articles de Scuba Photography, rien de plus simple, c'est   ICI  !

Il suffit de cliquer sur «J’AIME» directement sur la page Facebook

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(390)

Forgot your password?