SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Palmiers sous la mer.

Salut tout le monde, je sèche ma combi et je prends la plume...
Donc, de retour d'une belle journée de plongée sur Carnon (34) sur un site proche de la côte "le Biou-Biou" essentiellement réservé aux baptêmes et aux formations de jeunes plongeurs a germé l'idée de cette brève bio. De retour sur le bateau mes deux plongeurs me décrivent un "palmier de mer" alors il est temps de tenter de reprendre un peu quelques vers familiers que l'on croise souvent dans nos plongées...

Je ne vais pas vous dire que les vers sont représentés par 11 embranchements et qu'ils sont une réserve de nourriture importante pour tous les animaux carnivores du fond de la mer...
Pour y voir un peu clair disons que sur les fonds meubles et sur les rochers on va trouver de jolis vers plats souvent striés qu'on appellera planaire rose, blanc, orange, noir à liseré orange...On ne risque pas de confondre un planaire avec une limace car le ver est tout plat et il n'a pas de branchies externes. Il en existe aussi des orange très jolis et plus grands que le planaire rose (8 cm) mais si vous jetez un œil sur le diaporama de l'étang de Thau de Fred Maxant ou sur le film de Patrick Maxant " Au Nord Ouest de la Mer Rouge" vous relèverez quelques beaux spécimens très colorés (ils font des carnages dans les parcs à huîtres!) - Le film est en lecture à la fin de cette brève.

Sinon, ce qui fait l'idée du palmier est la traduction de la forme générale d'un embranchement de vers vivants dans un tube avec un panache de branchies déployées: les annélides.
Le plus célèbre d'entre eux est le spirographe qui a un panache qui décrit une hélice et qui fait souvent l'objet de prises de vue des photographes, parfois strié, l'animal laisse bouger son panache au gré du courant en piégeant les particules alimentaires qui passent dans l'eau. Au moindre mouvement, le panache disparaît dans le tube (de grâce, ne le saisissez pas à la base pour l'admirer à loisir ça tue le ver).

Dans le même embranchement on trouve aussi le protule super fastoche à repérer: un tube blanc en calcaire donc dur et un panache assez diaphane sur un seul plan et souvent clair, la serpule est souvent plus colorée (rouge, orangée) souvent plus petite entourée d'éponges encroutantes avec un panache qui a la forme générale d'un fer à cheval et qui possède un opercule pour obturer son tube, les vers qui font des boules blanches constituées de dizaines de tubes calcaire sont aussi des vers à panaches vivant sur les gorgones ou sur des spirographes: les salmacynes sur les coquilles de nombreux coquillages des petits tubes blancs de section triangulaire abritent eux aussi des vers à panaches: les vers triqueter.

Lorsque vous vous êtes perdus sur un fond de sable regardez attentivement et vous apercevrez peut être la délicate construction en forme de petit arbre (10 cm) du lanice ou l'entonnoir caractéristique d'un autre ver à panache: la sabelle de vase.
Je vous passe sous silence les vers libres fouisseurs ou pas pour évoquer un ver "spécial" avec une petite anecdote à raconter à votre binôme de retour de plongée: j'ai nommé la bonellie.
Souvent à l'abri de la lumière directe on n'aperçoit de la Bonellie que sa trompe verte qui peut atteindre 1,5m posée sur le fond et qui attend que viennent se poser les particules organiques venant d'au dessus. La trompe est divisée en 2 au bout un peu comme un y (si, si je suis sûr que vous avez déjà vu ce ver!)
Bref la Bonellie vivait tranquille jusqu'au jour où une palanquée s'approche...la trompe se retire à l'abri du rocher dans lequel se trouve le corps de l'animal, pas folle et prudente par dessus le marché!
Pour la reproduction c'est pas mal non plus, jugez plutôt:

Madame Bonellie émet des œufs fécondés par Monsieur, les œufs vont se développer dans le plancton et se transformer en larves. Ces larves vont nager quelques temps puis tomber sur le fond. Si là où tombe la larve il n'y a pas de bonellie, la larve s'installe et devient femelle (grande comme je vous en ai parlé plus haut). Si là où la larve tombe il y a une femelle, la larve restera de la taille d'un grain de riz sera mangée par la femelle et gagnera un emplacement réservé près de l'ovaire: la chambre des mâles. Là, la bonellie sera mâle et n'aura pour toute activité que de produire de la semence …

 

Pascal Zani

 

 

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(391)

Forgot your password?