SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Plongée Paradise à Cabo Pulmo

Bien qu'en  ce moment on parle plus de plongée dans les paradis fiscaux que sur les magnifiques spots de notre belle bleue, je souhaitais vous (re)faire partager un article sur l'une des aires naturelles marines la plus réputées au monde, le Parc national de Cabo Pulmo.

Il s'agit d’un des parcs nationaux du Mexique les plus importants, et éloigné des autres villes de la péninsule. La zone est peu peuplée et ouverte à un tourisme doux. On y pratique, à certaines conditions, des sports et loisirs nautiques.

 

Son importance réside dans une diversité biologique exceptionnelle et dans le fait que ses eaux abritent le seul récif de corail (pour le « coraux durs ») vivant en Amérique du nord, et c’est l’un des 3 seuls récifs vivants de coraux durs connus. L’'âge de ce récif est estimé à environ 25 000 ans. Le commandant Cousteau considérait ce site comme « l’aquarium du monde ».

 

226 espèces de poissons ont été observées dans le parc sur les 875 espèces récifales connues pour toute la Mer de Cortés.
En ce qui concerne les espèces de corail, on a inventorié dans le parc 11 des 14 espèces connues de coraux hermatypiques du Golfe de Californie.

Quelques espèces marines à haute valeur commerciale sont pêchées dans cette zone, dont le marlin, des voiliers, des daurades et Nematistius pectoralis (dont la forme ressemble à celle d'un thon, avec une nageoire caudale très échancrée mais avec pour caractéristique principale une première dorsale dont les rayons sont très allongés et forme comme un drapeau), qui est ici presque en limite nord de son aire de répartition.


On trouve aussi de nombreux poissons dans le récif dont Pagrus pagrus, le mérou, le poisson perroquet…

Parmi les mollusques gastéropodes on trouve le cône, le Murex scorpion, l’escargot chinois et la nacre, commercialement recherchée et exploitée pour ses perles.

 

Sa biodiversité est proche de celle que l’on peut trouver dans les lieux encore vierges de l’activité humaine. La réserve marine de Cabo Pulmo, au Mexique, a d’ailleurs vu sa biodiversité augmenter de 463%. Elle est devenue un exemple mondial de la puissance d’un écosystème lorsque l’on cesse de capturer les espèces qui les composent. La réserve affiche une masse supérieure à 4 tonnes de poissons par hectare.

Cette engagement vis à vis de la protection de la nature a été bénéfique pour l’environnement mais aussi pour l’homme. En quinze ans, ce Cabo Pulmo est devenu un des lieux de plongée les plus mythiques de la planète. Et son écotourisme se développe de plus en plus.

 

Malheureusement, le gouvernement Mexicain pourrait construire de nombreux complexes hôteliers autour de la réserve afin de faire toujours plus d’argent, ce qui pourrait sérieusement nuire à la réserve.

 

 

Source : Futura-sciences, Wikipédia

 

 

Pour suivre les articles de Scuba Photography, rien de plus simple, c'est    ici   !

Il suffit de cliquer sur «J’AIME» directement sur la page Facebook

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(393)

Forgot your password?