SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Trafic de thon rouge de Méditerranée !!

Il y a quelques jours, une info AFP restituait un rapport de l'organisation World Wildlife Fund (WWF). Ce document indiquait que plus de 18.000 tonnes de thon rouge de Méditerranée, une espèce protégée et soumise à des quotas de pêche, ont été illégalement commercialisées via le Panama entre 2000 et 2010.

Ces quantités de thon rouge ont été exportées par l'Espagne, l'Italie, le Maroc, la Tunisie et la Turquie, avant de repartir pour la plus grande partie vers le Japon, plus grand consommateur de ce poisson au monde, précise l'organisation écologiste.

L'ONG précise que le pic de ce trafic a été enregistré en 2003 et 2004 - avec quelque 3.000 à 4.000 tonnes de poissons écoulées par an - mais a perduré jusqu'en 2010.

Selon la Cicta (Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique, Iccat en anglais), la pêche illégale de thon rouge a culminé en 2007. Les prises globales avaient alors atteint plus de 60.000 tonnes, soit deux fois le volume permis par les quotas.

Depuis 2007, puis de manière plus drastique en 2010, de nouveaux quotas ont été décidés par la Cicta et des contrôles plus resserrés mis en place.

"Il y a un consensus selon lequel les prises récentes ont été réduites de manière significative, mais des doutes sérieux persistent sur la quantité de poissons réellement pêchée", note WWF.

A noter que les 48 pays chargés de gérer la pêche des thonidés seront réunis à Agadir au Maroc du 12 au 19 novembre. Ils vont devoir décider des prochains quotas de thon rouge. 12.900 tonnes en 2012 pour la Méditerranée.
Le thon rouge de Méditerranée est une espèce menacée, dont l'apparent rétablissement des stocks, suscite à la fois optimisme et appel à la prudence.

Depuis 2009, les contrôles en mer ont été accrus, surtout dans les eaux de l'Union européenne. Et le principe d'un relevé électronique des captures par les pêcheurs, validé l'an dernier, va de nouveau être discuté. "Aujourd'hui, cela se fait sur papier, et le papier facilite la fraude", estime Sue Lieberman de Pew Environnement. "Il faut qu'un système électronique soit mis en place dès la prochaine saison de pêche", plaide la scientifique.

Pour info complémentaire, voici une étude recente de WWF montrant la surcapacité de la flotte de pêche du thon rouge

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(393)

Forgot your password?