SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Un naufragé survit en s'accrochant toute nuit à une baleine ...

C’est une histoire incroyable qu’a vécu un pêcheur du pays des Vazimbas et autres Coucoulapis, le pays des légendes, Madagascar.

 

Vendredi 23 mai, Un pêcheur en détresse a été arraché à la mort par une baleine à bosse, à Antsaravibe Nosy Be Helville.  En effet, alors que sa pirogue avait chaviré au sud de Nosy Be, le naufragé a été miraculeusement sauvé par une baleine à bosse. L’homme a survécu en s’accrochant à l’aileron du cétacé pendant toute une nuit.

Âgé de 45 ans, le miraculé répond au nom de Mara Beanjara. Cet habitant de la commune rurale de  Bema­nevika était très affaibli, après avoir vogué sur le dos du mammifère, lorsque les marins venus à la rescousse l’ont repéré à environs trois kilomètres au large des  côtés de Dzamandzar, dans le sud-ouest de l’île aux parfums. Ayant trouvé le salut après avoir sombré dans le désespoir, il a enfin lâché le géant des mers, puis réalisé une prouesse en rejoignant  ses sauveteurs à la nage avec les dernières forces qui lui restaient.

 

«Le rescapé s’en est sorti avec de graves écorchures à la jambe. Sitôt sur la terre ferme, il a été d’emblée placé sous soins intensifs à l’hôpital de Nosy Be. En plus de ses blessures, il était  très épuisé », explique le commandant de la brigade de la gendarmerie de Dzamandzar.

« Ce fut un véritable cauchemar. A un moment donné je pensais que je n’allais pas m’en sortir. Tantôt la baleine plongeait en profondeur, tantôt elle jouait à la surface avec des baleineaux de sa colonie. Fort heureusement, son aileron dorsal sortait la plupart du temps à la surface», confie Mara Beanjara sur son lit d’hôpital.

La  mésaventure du survivant et de ses deux compagnons a commencé vendredi après-midi, à environ un kilomètre du littoral d’Antsa­ravibe. «La pirogue à voile de ses pêcheurs s’est cassée. À la tombée de la nuit, leur embarcation a fini sous les eaux », explique, le commandant de la compagnie territoriale de la gendarmerie de Nosy Be Helville.

 

Alors qu’ils ont été emportés à la dérive, Mara Beanjara a aperçu la baleine qui l’a sauvé d’une mort certaine.
«J’ai cru voir comme un monticule ou une sorte d’île fugitive. Tentant le tout pour le tout, je me suis approché. Lorsque je m’y étais accroché, il s’est mis à bouger. C’est alors que j’ai réalisé que j’étais tombé sur une baleine », relate le rescapé. Celui-ci est hors de danger. En revanche, les chances de survie sont de plus en plus minces pour les deux autres naufragés disparus.

 

Pour suivre les articles de Scuba Photography, rien de plus simple, c'est ICI !

Il suffit de cliquer sur «J’AIME» directement sur la page Facebook .

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(390)

Forgot your password?