SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Un requin à 300 mètres du rivage tropézien

Ils étaient partis à la pêche à la traîne entre copains. Comme chaque été. Un matin calme sur les eaux du golfe de Saint-Tropez pour ces deux plaisanciers dracénois, jusqu'à ce qu'ils fassent une rencontre inédite - et quelque peu effrayante - avec un requin.

Le contact visuel avec ce squale non identifié a été établi non loin des côtes, « exactement entre la bouée du Rabiou et la plage de la Moutte », à tout juste trois cents mètres du rivage tropézien.

« Au départ, de loin, on a cru apercevoir un poisson-lune, ne pensant bien évidemment pas à un requin », avance Stéphane Pellegrin.Puis, à mesure que l'embarcation se rapprochait, le requin a pointé hors de l'eau un aileron clairement reconnaissable.

« Je n'ai plus vraiment envie de me baigner au large »

Avant de le voir de très près...filant sous la surface. « Il faisait au moins quatre mètres comparé à la taille de notre bateau de 7 mètres » qui, cela ne s'invente pas, est un modèle White Shark[requin blanc].

D'ailleurs, en capturant la scène insolite avec son téléphone portable, l’un des deux criera ''au grand blanc''. « Un réflexe »sous le coup de l'émotion, estime Olivier. « Cela fait flipper ».Peut-être, encore un peu plus après coup, au moment où ils refont le film de cette aventure. « Je vous jure, c'est impressionnant de voir ça, confirme Stéphane. Maintenant, je n'ai plus vraiment envie de me baigner au large, autour du bateau ».

Le requin les gratifiera d'un second passage avant de disparaître dans les profondeurs. « Il s'éloigne, ressort 20 mètres plus loin et fait demi-tour. Il était peut-être aussi curieux que nous », imagine Olivier Giarretto.

Un squale inoffensif ? Les deux amis ne sauraient dire. « On n'est pas des experts : ni pointe blanche, ni pointe noire », ont-ils eu le temps de noter lors de cette rencontre fugace. Mais « à sa tête, ce n'était pas un requin-pèlerin. Elle était très effilée », jurent-ils.

Malgré la frayeur ressentie, Olivier et Stéphane ont promis qu'il retournerait pêcher. Pas forcément se baigner.

 

Toujours est-il que le requin est une espèce déjà aperçue dans le golfe de Saint-Tropez. Il y a tout juste un an, le plongeur du port de Saint-Tropez était tombé nez à nez avec un squale. Plus récemment, c'est un pêcheur maximois qui avait remonté dans ses filets un requin renard.

 

Source: Var Matin

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(390)

Forgot your password?