SCUBA - PHOTOGRAPHY

SCUBA - PHOTOGRAPHY

l'actualité sous-marine en image

Vigie Requins : un nouveau job pour sécuriser les cours de surf à La Réunion

Vous avez toujours rêvé de travailler dans le milieu du surf, et vous cherchez un job ? Voici une idée originale de travail en rapport avec le surf : vigie requins ! Âmes sensibles et amateurs s’abstenir….Ce nouveau métier est né suite aux attaques de requins à répétition sur l’île de La Réunion dans le cadre des mesures de prévention imaginées pour tenter de limiter le risque requins pendant la pratique du surf.

L’un des pionniers de ce nouveau métier de sécurité aquatique surnommé « Raton », a accepté de nous parler de son travail et de nous expliquer comment cela se passe en pratique :

« Mon club le Radical Surf Club a été le premier à mettre en pratique le protocole imaginé par la Ligue Réunionnaise de Surf. Début janvier 2012, le longboarder Aurélien Meynieux et moi-même avons commencé avec d’abord lui en Stand-Up Paddle et moi en apnée, comme c’était préconisé dans le protocole de départ. Puis, sur les conseils avisés des spécialistes locaux, on a décidé de passer en mode 100% apnée puisque l’apnée ne doit pas se pratiquer seul (les moniteurs sont quand même en SUP).

On rentre donc dans l’eau 30 minutes avant les cours pour s’assurer que la visibilité est bonne. Puis on patrouille dans la zone pendant tout le cours, on nous conseille de rester au contact des élèves mais le fait est que ceux-ci sont (sur notre spot de Trois Bassins) totalement hors d’atteinte des potentiels prédateurs. Hormis ceux qui montent plus haut sur le spot car ils sont en perfectionnement.

On est souvent plusieurs binômes sur place puisque chaque club a recruté des gars. Aucun requin n’a été croisé dans la pratique depuis le début, hormis un bébé requin bouledogue de la taille d’un bras, certainement en quête d’un endroit tranquille protégé de ses prédateurs, dont ses propres congénères. Ce qui prouve à mon sens que la zone est safe puisque ce requin l’a un temps considérée comme potentiellement protégée, jusqu’a ce que les vigies qui l’ont croisé le prennent en chasse. On ne l’a plus jamais revu depuis.

Le fait que l’on se situe pile à la bordure sud de la réserve naturelle marine fait qu’il y a beaucoup de chasse sous-marine dans le coin, ce qui contribue à éloigner « les tontons », même si certains chasseurs disent avoir été embêtés par une grosse femelle pas loin du spot ces derniers mois.

Je pense que si un jour une attaque survient, ce sera sur un freesurfer isolé par grosse houle ou tard l’après-midi. Les élèves de nos écoles sont quasiment dans le risque zéro puisqu’ils évoluent en majorité dans un mètre d’eau et lorsque les conditions sont cool, et durant les créneaux 10h-midi et 14h-16h.

On est équipés comme des chasseurs sous-marins avec un fusil en cas de rencontre, mais moucheté pour prouver qu’on n’est pas là pour chasser. Dans l’absolu il nous servirait à effrayer le requin…

On a un sifflet aussi pour passer l’alerte en cas d’observation; un gars passe l’alerte pendant que l’autre garde le contact visuel avec le requin, et les moniteurs font sortir tout le monde dans le calme. »

Le contrat proposé pour ce travail de « vigie requin » est un contrat CUI (contrat unique d’insertion) renouvelable 2 fois sur 2 ans payé au SMIC horaire pour 24 heures hebdomadaires, soit 750 €.

Raton a aussi son avis sur les causes des attaques de requins à La Réunion :

« Pour moi les causes sont évidentes : développement anarchique de la station balnéaire (surpêche, piétinement du corail, rejets de déchets dans les ravines par la population et directement dans l’eau par les pêcheurs, etc.) couplé à la volonté tardive de protéger l’écosystème (création de la réserve) ainsi que les influences de la ferme tortues à St Leu et aquacole à St Paul.

Pour la prévention, je préconise que les riders arrêtent de se voiler la face et de faire les hédonistes et surfent avec des lunettes de natation pour regarder autour d’eux: c’est aussi simple que ça, dans un territoire fréquenté par des requins, si tu mets la tête sous l’eau et que tu vois autour de toi, c’est non seulement rassurant mais aussi un gage de risque quasi zéro car absolument toutes les attaques ont eu lieu en eau trouble. Si à l’inverse tu mets la tête sous l’eau et que tu ne vois rien, déja tu flippes et en plus c’est tout simplement les conditions idéales pour qu’une attaque ait lieu. »

Raton bosse pour l’Ecole de Surf de La Réunion de Ludo Villedieu et Stéphane Lescarret via le Radical Surf Club et la Ligue Réunionnaise de Surf. Il prend plaisir à y travailler : »cette 3e semaine de juillet a été la meilleure depuis que j’ai commencé à bosser pour eux. Les gens reviennent, on était complet lors du créneau du matin et presque complet l’après-midi, ce qui représente grosso modo une vingtaine d’élèves réguliers par jour. Ce n’est rien par rapport aux « usines » landaises mais ça suffit à notre bonheur. »

Exemple de sécurisation des cours de surf à 3 Bassins dans cette vidéo de Prévention Requin Réunion

 

Source: blog surf prévention

Blog Stats

  • Total posts(469)
  • Total comments(390)

Forgot your password?