© 2017 by Stéphane Urbinati

Les couleurs d'Ambon...

June 23, 2012

Restons en Indonésie, ou l’un des plus  luxuriant paradis  marins, plus connu sous le nom du triangle de corail, invite les passionnés à découvrir une multitude de paysages sous-marins variés, et une diversité d’espèces inégalée.

 

Dans les années 90, Ambon était une des principales destinations de plongée en Indonésie puis, en 1998, avec les problèmes inter-communautaires, il n’était pas recommandé de s’y rendre. Aujourd’hui encore, la région accueille peu de touristes.

Dans le monde de la plongée, Ambon est souvent comparée avec Lembeh, (nord Sulawesi), la capitale des espèces endémiques et du tout petit. Les fonds, sable  noir et sédiments, y sont surprenants, non pas pour les coraux que vous allez y voir - il y en a très peu - mais pour les merveilles sous-marines que vous allez y trouver. En face de Laha, village à l’ouest d’Ambon, une jetée est encombrée de bateaux de pêche. Ils viennent livrer le poisson destiné à l’exportation via l’aéroport et rejettent sous la jetée tous leurs déchets, organiques (reste de poisson, riz…) ou non dégradables (câble, brosses à dent, canettes et j’en passe).

 

Dans cette décharge, nous découvrirons des trésors : hippocampes, poisson-fantôme robuste, poisson-feuille, banc de poissons-chats, serpentine-clown et une multitude de murènes. Les poissons-scorpions et associés, venimeux comme leur nom l’indique, sont légion. On y verra poissons-pierres, poissons-démons, poissons-lions, et bien d’autres. Un vrai champ de mine…

Sur la jetée de l’aéroport, lorsque les tankers qui viennent livrer le kérosène ne sont pas là, une flotte de bateaux de pêche vient s’amarrer. On y retrouve les mêmes déchets mais la visibilité y est bien meilleure et la jetée, plus longue, offre protection et abris aux animaux.

 

Les murènes, lovées dans les détritus - jusqu’à 5 dans le même trou - se font faire une beauté par les crevettes nettoyeuses, se préparant pour leur sortie nocturne. A découvrir également, d’énormes crevettes de Coleman dans leur oursin, une crevette symbiotique empereur se baladant sur le dos d’un concombre de mer, des nudibranches dans leurs robes colorées.

Vous y trouverez aussi avec un peu de chance, la star des lieux, le poisson-scorpion d’Ambon.

Le nombre de sites  y est beaucoup plus limité que dans les autres iles avoisinantes, mais la région vous offre d’autres opportunités de plonger : sur l’épave d’un cargo, ou plus loin par le biais d’une croisière, sur les récifs merveilleux et préservés de Nusa Laut (Lease Islands), ou le fabuleux « too many fish » au sud-est de l’île de Seram, ou encore les îles Banda et leurs serpents de mer, poissons-mandarins et coraux incroyables. Une chose est sûre : à Ambon, les poissons ne voient pas autant de plongeurs qu’à Lembeh.

 

 

 

Source: la gazette de Bali

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Des Grands Blancs en Méditerranée ???

May 1, 2012

1/1
Please reload

Posts Récents

August 13, 2012

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Suivez moi
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square