© 2017 by Stéphane Urbinati

Connaissez-vous le triangle de corail ?

August 2, 2012

Il s'étend sur 6 millions de km2 comprenant les eaux qui baignent la Malaisie, l'Indonésie, les Philippines et les îles Salomon et représentant, en termes de superficie environ 1 % de la surface planétaire.

 

Abondante en récifs coralliens, elle concentre la plus grande biodiversité marine au monde. Elle abrite notamment

30 % de la totalité des récifs coralliens mondiaux,

76 % des coraux qui construisent les récifs

plus de 35 % des espèces de poissons récifaux

des frayères d’importances mondiales (principale zone du monde) pour la reproduction des thons.

 

Elle est pour ces raisons considérée comme un des plus importants hotspot de biodiversité. Ces coraux sont aussi d'importants puits de carbone pour l'hémisphère sud. Les ressources encore intactes de cette région du sud-est asiatique assurent un revenu à plus de 120 millions de personnes.

 

Le Triangle de Corail abrite les trois quarts des espèces de corail connues, six espèces de tortues sur sept et de nombreuses espèces végétales et animales. Le réchauffement climatique, une croissance économique rapide, la surpêche, la forte demande sur le marché et une pratique du tourisme irrespectueuse de l'environnement sont autant de facteurs qui mettent en péril la magie et la richesse du Triangle de Corail.

 

Retenez que ces 40 dernières années, la région a déjà perdu 40% de ses récifs coralliens !!!!

 

Toutefois, la bonne santé et le dynamisme de la région du Triangle de Corail permettent de préserver les effectifs de poissons et d'assurer un revenu pour les habitants des côtes. Depuis plus de 15 ans, le WWF et d’autres associations environnementales s'engagent pour la conservation de cet écosystème fragile en mettant en œuvre diverses mesures.

 

Pêche au thon durable: ils soutiennent les gouvernements et l’industrie dans le développement de lignes directrices et de normes et veille à leur application.

 

Arrêt du commerce de poissons vivants: ils  se battent contre le commerce excessif des poissons d’aquarium et la pêche de poissons vivants pour la gastronomie, car ces pratiques détruisent les écosystèmes des coraux.

 

Mise en place et financement de réserves marines: jusqu’en 2020, il est prévu de mettre sous protection 50% de l’habitat des tortues marines.

 

Réduction des prises accidentelles: promotion des méthodes de pêche sélectives, telles que les filets à plus grandes mailles, les grillages de tri, les clapets de fuite pour les mammifères marins ou des hameçons ronds à la place de ceux en J.

 

Réduction des effets des changements climatiques: en collaboration avec les populations locales, ils élaborent des solutions pour s’adapter aux changements climatiques.

Mais les mesures locales sont insuffisantes: le WWF s’engage particulièrement  à la mise en place de mesures et de mécanismes rapides et efficaces visant à réduire les gaz à effet de serre.

 

Il existe un rapport de parrainage de 2012 très explicite que je vous invite à lire, (c’est très court…)

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Des Grands Blancs en Méditerranée ???

May 1, 2012

1/1
Please reload

Posts Récents

August 13, 2012

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Suivez moi
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square